Hallux rigidus

L’Hallux-rigidus est une dégradation due à l’arthrose qui occasionne la formation de becs osseux (ostéophytes) responsables d’un enraidissement de l’articulation métatarso-phalangienne et de la formation d’une bosse douloureuse sur le dessus du pied.

Il existe différentes prises en charge chirurgicales de l’Hallux rigidus. On parle de traitement chirurgical conservateur lorsque l’intervention permet de simplement corriger la déformation de l’articulation ou de traitement non conservateur lorsque l’intervention nécessite de bloquer l’articulation (arthrodèse) ou de la remplacer par un implant (prothèse).

La technique peut être percutanée, c’est à dire que le geste chirurgical est pratiqué par une ou plusieurs mini incisions de quelques millimètres et sous contrôle radiographique ou arthroscopique.

Le traitement chirurgical conservateur
Le premier geste consiste à aplanir la bosse osseuse supérieure, à l’aide d’une fraise motorisée.
Dans un second temps, une ostéotomie peut être pratiquée pour rendre à l’articulation une orientation plus anatomique et limiter les contraintes de compression.
Enfin, il peut être nécessaire de surélever l’orteil en intervenant sur les ligaments.

Le blocage de l’articulation (arthrodèse)
Pour cette intervention le premier temps chirurgical est identique à celui du traitement conservateur. Puis, le chirurgien bloque l’articulation en fixant le métatarsiens et la première phalange de l’orteil à l’aide de deux vis.

La prothèse articulaire
Cette intervention consiste à remplacer l’articulation par une prothèse, ce qui permet de conserver la mobilité.

Comment se déroule l’intervention ?

  • Anesthésie : loco régionale
  • Technique : mini invasive
  • Hospitalisation : ambulatoire
  • Immobilisation : marche immédiate avec chaussure de décharge de l’avant-pied
  • Rééducation : à partir de la 3ème semaine postopératoire

Ci-dessous, une vidéo pour mieux comprendre l’intervention

Vous pouvez également télécharger les fiches d’information Persomed ci-dessous