Arthrodèse de cheville

L’arthroscopie est une technique chirurgicale qui consiste à utiliser une optique pour voir à l’intérieur de l’articulation et de mini instruments chirurgicaux. Les incisions sont de petite taille et cette forme de chirurgie est moins invasive que la technique dite à "ciel ouvert". Avec l’évolution des techniques arthroscopiques et des instruments, l’arthroscopie permet aujourd’hui de traiter un nombre important de pathologies ostéo-articulaires.

JPEG
L’arthrodèse consiste à fusionner les os de la cheville entre eux dans le but d’éliminer les douleurs liées à l’arthrose.
Cette intervention n’empêche pas la marche ni la pratique sportive, si le reste de l’articulation du pied est saine.
Dans un premier temps, le chirurgien enlève le cartilage endommagé, puis la cheville est maintenue par deux vis.

On distingue deux techniques d’arthrodèse

Arthodèse de cheville ou arthrodèse tibio-talienne

  • Principe : fusion des os du tibia et du talus (anciennement astragale)
  • Anesthésie : générale + loco régionale
  • Technique : ciel ouvert
  • Hospitalisation : 2 à 3 jours en moyenne
  • Immobilisation : 45 jours dans une botte, sans appui.
  • Rééducation : non

Arthrodèse sous-talienne

  • Principe : fusion du calcanéum (talon) et du talus (anciennement astragale)
  • Anesthésie : générale + loco régionale
  • Technique : sous arthroscopie
  • Hospitalisation : ambulatoire
  • Immobilisation : 45 jours dans une botte, sans appui.
  • Rééducation : non